Musée d’ethnographie Hanoi au prix Destination de prédilection

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Musée d’ethnographie Hanoi au prix Destination de prédilection: Le Musée d’ethnographie du Vietnam; a remporté le prix de la catégorie «Destination de choix du tourisme vietnamien»; lors de la cérémonie de remise du prix «Tourisme vietnamien de 2014»; tenue le 8 juillet à Hanoi.

Outre ce musée; sont aussi lauréats le Temple de Littérature de Hanoi; le Musée des femmes du Vietnam à Hanoi; le sanctuaire de My Son (province centrale de Quang Nam); et la zone touristique Bà Na Hills (ville balnéaire de Dà Nang; au Centre).

Le prix «Tourisme vietnamien de 2014» a été remis également à 75 organismes touristiques des catégories; meilleurs hôtels 5 étoiles; meilleurs hôtels 4 étoiles; meilleures agences de voyages au Vietnam spécialisées dans l’organisation de circuit au Vietnam; meilleurs restaurants…

Musée d’ethnographie à Hanoi

Musée d’ethnographie à Hanoi

Ce prix annuel est organisé par le ministère de la Culture; des Sports et du Tourisme; en partenariat avec l’Administration nationale du tourisme; et l’Association du tourisme du Vietnam. À cette occasion; le ministère a offert des satisfecit  «Pour l’œuvre de la culture; des sports et du tourisme» à 19 individus.

Cette manifestation visait à marquer le 55e anniversaire du secteur touristique du Vietnam (9 juillet 1960 – 9 juillet 2015).

Musée d’Ethnographie de Hanoi: Ce musée a été inauguré en 1997; à l’occasion du sommet de la francophonie à Hanoi; avec la present la vice –présidente Nguyen Thi Binh; et le president Jacques Chirac. Une tres bel étude du peuple du pays Vietnam qui composent les 54 ethnies; et minorities vietnamiens; et elle se presente environ 25 0000 objets de la vie quotidienne; Costumes traditionnels; instruments de musique; bijoux et armes sont autant d’illustrations des us; et coutumes de la majorité Viet; et des autres différentes minorités vietnamiennes; ce qui attirent beaucoup les visiteurs locaux et etrangés.

Musée d’ethnographie Hanoi

Musée d’ethnographie à Hanoi

Situé au nord-ouest d’Hanoi; dans le quartier Cau Giay. Ce musée d’Ethnographie de Hanoi se compose plusieur parties tres interessants à visiter.

La presentation du musée d’Ethnographie de Hanoi explicatifs sont rédigés en trois langues: vietnamien; français; et anglais.

Musée d’Ethnographie de Hanoi: 1, avenue Nguyên Van Huyên; Hanoi

Horaires d’ouverture : du mardi au samedi; de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

Tarif : 40 000 dôngs.

visiter Hanoi et ses environs

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Hanoi est une ville fascinante, entre sa beauté et son authenticité. Fondée sur la rive droite du fleuve Rougevieille de mille ans est considérée comme le centre politique, culturel et religieux le plus important du pays.

Jadis nommée « Thang Long » – le « Dragon prenant son envol » signifiant spirituellement la force, la prospérité de la ville, elle devint, après plusieurs changements, Hanoi qui signifie géographiquement « la ville au-delà du fleuve ». Aujourd’hui, Hanoi se dit encore Thang Long – Hanoi en souvenir des jours glorieux.

Hanoi s’agrémente de 18 jolis lacs, dont les plus connus sont le lac Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée), le lac de l’Ouest, le lac Truc Bach (en face du lac de l’Ouest), les lacs Thien Quang, Bay Mau, Thu Le et Giang Vo. Ces lacs sont les poumons de la ville avec leurs jardins de fleurs et leurs alentours ombragés.

Hanoi a conservé de nombreux monuments et vestiges culturels millénaires qui sont profondément reliés à l’histoire du Vietnam et à ses légendes comme par exemple le temple de la Littérature, la pagode au pilier unique, la pagode de Tran Quoc …

En même temps, elle a subi également de grandes transformations. On peut trouver dans ses plusieurs rues à l’architecture ancienne une vie animée pressée par les activités commerciales. Au fil des années, de nouveaux boulevards, rues et autoroutes sont apparus. De nombreux hôtels Hanoi et édifices modernes poussent un peu partout attribuant une nouvelle image à la capitale.

Les sites incontournables à visiter à Hanoi :

1, Lac de Hoan Kiem et le temple de Ngoc Son.

Lac de l’Epée restituée – Hanoi

Au centre de Hanoi, le lac de l’Épée (lac de Hoan Kiem) représente un millénaire d’histoire, d’âme et de sentiments. On l’appelait autrefois Luc Thuy (Eaux vertes), car il contenait une algue qui lui donnait cette couleur verte à longueur d’année. Une légende mythique et romantique a intégré le lac à un poème fantastique. Au XVe siècle, Lê Loi, le héros aux pieds nus de la terre de Lam Son, prit les armes pour lutter contre les envahisseurs des Mings. Un jour, dans les prises d’un filet de pêche, il trouva une épée précieuse, avec laquelle il conquit par la suite l’indépendance nationale après avoir passé plus de 10 ans de temps difficiles. Puis, un jour, alors qu’il se promenait en bateau dragon sur le lac des Eaux vertes, le roi vit surgir une énorme tortue dorée, qui nagea dans les traces du bateau. Alors, il sortit la précieuse épée et la jeta à la tortue. Celle-ci l’attrapa au vol dans sa bouche et replongea dans les profondeurs du lac. Le roi pensait que le génie de la tortue était venu lui demander de restituer l’épée pour la ramener vers les cieux et la terre. C’est depuis ce temps que lac est appelé Ho Hoan Kiem (lac de l’Épée restituée).

Le temple de Ngoc Son fut construit sur un îlot au cours du XIXe siècle.

Le temple Ngoc Son et le pont du soleil levant

Les rénovations effectuées en 1864 par Nguyên Van Sieu, un auteur célèbre de Hanoi, fit construire une vaste tour en forme de stylo. La partie supérieure de la tour, appelée Thap But, compte trois mots en caractères chinois: Ta Thanh Thien, qui signifie qu’écrire dans le ciel bleu c’est laisser entendre qu’une personne est très intelligente et a une volonté de fer; Dai Nghien, qui veut dire un encrier fait à partir d’une pierre de couleur pêche et qui est placé sur le dos de trois grenouilles sur le haut de la clôture du temple; et le pont The Huc, l’endroit où pénètre les rayons du soleil le matin.

2, Lac d’Ouest HO TAY et la pagode de Tran Quoc.

Coucher du soleil sur le lac de l’Ouest

Le lac de l’Ouest, appelé aussi le lac Ho Tay, est le plus grand lac de Hanoi. Il couvre une superficie de 500 hectares. Ce lac a déjà fait partie du fleuve Rouge.

La pagode Tran Quoc, érigée en 541 sur un îlot au bord du lac de l’Ouest. Elle est une des plus anciennes du Vietnam. Dans la pagode, on peut apprécier une statue du Bouddha au Nirvana, l’un des chefs-d’œuvre de la sculpture vietnamienne. Dans l’enceinte de la pagode, se trouve un luxuriant figuier sacré (arbre Bo De) provenant du pays du bouddhisme, l’Inde.

La pagode Tran Quoc

3, Pagode au pilier unique

La pagode au pilier unique

Située à la rue Chua Mot Cot, dans l’arrondissement de Ba Dinh, ville de Hanoi, son nom transcrit de la langue Han (Chinois), Dien Huu, signifie le bonheur durable. Cette pagode fut érigée en 1049. Selon la légende, le roi Ly Thai Tong, déjà âgé et n’ayant pas d’héritier, fréquentait souvent les pagodes. Une fois, il aurait vu en songe la déesse Quan Am (Bouddha de la Miséricorde), assise sur un lotus au milieu d’un lac et lui tendant un nourrisson. Plus tard, la reine mit au monde un garçon. Le roi fit donc construire la pagode du Pilier unique pour remercier la déesse. De petite taille, la pagode est cependant renommée pour son architecture typique, épousant la forme d’une fleur de lotus qui émerge de l’eau.

4, Le musée d’Ethnologie du Vietnam

La maison longue des E-de dans le musée d’Ethnologie

Situé à la rue Nguyên Van Huyen, arrondissement de Cau Giay, à l’ouest du centre-ville de Hanoi, le musée d’Ethnologie expose 10 000 objets15 000 images blanches et noires et une centaine d’extraits de films et de cassettes qui reflètent les activités de la vie quotidienne, les us et coutumes de 54 ethnies du Vietnam. Une fois venue, les visiteurs auront l’occasion de découvrir et de mieux comprendre la culture multicolore de chaque région et de chaque ethnie du Vietnam grâce aux objets qui sont exposés simplement dans le musée.

5, Temple de Quan Thanh

Temple Quan Thanh

Situé sur un très beau terrain au bord du lac de l’Ouest, le temple de Quan Thanh fut construit pendant le règne du roi Ly Thai To (1010-1028) pour rendre hommage à Huyen Thien Tran Vu, le génie gardien du Nord. C’est pour cette raison qu’il porte aussi le nom du temple Tran Vu et du temple deQuan Thanh Tran Vu.

6, Cathédrale d’ Hanoi

Cathédrale Saint-Joseph Hanoi

Situé dans l’arrondissement de Hoan Kiem, près du lac Hoan Kiem, ville de Hanoi, la cathédrale de Hanoi fut construite à l’emplacement de l’ancienne tour Bao Thien, célèbre dans la capitale Thang Long sous la dynastie des Ly (XIe et XIIe siècles). La cathédrale de Hanoi, aussi appelée la cathédrale Saint-Joseph, fut inaugurée après deux ans de travaux le 25 décembre 1886.

7, Temple de la Littérature

Temple de littérature - La première université du Vietnam

Temple de littérature – La première université du Vietnam

Le temple de la Littérature est construit en 1070 par l’empereur Le Thanh Tong suivant les plans de la pagode de Kien Fou (village d’origine de Confucius), et dédié au culte de Confucius. C’est aussi la première université du Vietnam ouverte en 1076, formant et perfectionnant les lettres, mandarins, aristocrates. On y enseigna pensée et morale confucéennes jusqu’à la fin du XVIII° siècle, date à laquelle l’université fut transférée à Hué. Aujourd’hui le temple accueille toute aide et coopération d’organisations culturelles et scientifiques, ainsi que des individus intéressés par des recherches, la préservation et le développement de la culture nationale du Vietnam.

Vous pourriez également faire des visites dans les alentours de Hanoi et découvrir les villages d’artisanats traditionnels du Nord Vietnam et ses patrimoines culturels…

-Visite du village de la soie de Van Phuc, à 15 km de Hanoi.

Village de la soie Van Phuc

La soie de Van Phuc – un cadeau de souvenir préféré des voyageurs au Vietnam-Village de potiers Bat Trang se situe sur la rive gauche du fleuve rouge, à une quinzaine de kilomètres de Hanoi. Ce village est renommé depuis longtemps pour l’originalité, la qualité et la beauté de ses céramiques. A votre arrivée, un petit tour du village en calèche avant d’entamer la visite d’une fabrique artisanale.

Le village de céramique Bat Trang

Le village de céramique de Bat Trang

-Visite de la vieille pagode de But Thap, une des plus grandes pagodes du Vietnam.

La Pagode But Thap

-Visite du village Dong Ho. Ce petit village paisible au bord de la rivière Duông, dans la province de Bac Ninh, s’est taillé une réputation nationale grâce à ses estampes, un artisanat familial qui se transmet de père en fils depuis 5 siècles.

Mariage des souris - un tableau très connu du village Dong Ho

-Visite de la Pagode des Parfums (environ 62 km au sud-ouest d’Hanoi), un haut lieu de pèlerinage bouddhique de la région. Vous pourriez faire une promenade en barque au milieu de superbes paysages sur la rivière Yen bordée de rizières et de pitons calcaires ou transférer par téléphérique pour une partie de randonnée si vous voulez.

Pagode des Parfums

-Visite du village Duong Lam, situé à une cinquantaine de kms de Hanoi.

Porte du village Duong Lam

Parmi les plus anciens villages du Delta du Fleuve Rouge, ce village est particulièrement caractéristique, dans son aménagement et dans son ambiance, de la culture des Viets qui représentent 90% de la population vietnamienne.

-Visite de la pagode Thay (pagode du Maître) dédiée au créateur de marionnettes sur l’eau, le vénérable bronze Tu Dao Hanh connu par sa vie religieuse exemplaire.

Pagode du Maitre - Ha Tay

En dehors des monuments les plus connus à Hanoi, vous pourriez flâner en plein cœur de la ville en vous baladant dans ses anciennes rues, pour observer l’ordre chaotique de sa circulation, les vendeurs ambulants, écouter les klaxons dans la rue et découvrir plus facilement la vie quotidienne des Hanoïens…

Hanoi

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Hanoi vietnam : Située dans le delta du Fleuve Rouge, la ville de Hanoi est actuellement en pleine transformation, à l’image de l’ensemble du pays. Terre ancienne, elle a été formée par les alluvions du Fleuve Rouge et de ses affluents.

Elle compte de nombreux monuments et vestiges culturels millénaires intimement liés à l’histoire du Vietnam et à ses légendes. La ville s’agrémente de plusieurs jolis lacs, de jardins de fleurs et d’alentours ombragés.

Se trouvant dans une zone de climat tropical, on distingue essentiellement deux saisons : l’hiver, de novembre à avril, est assez frais et l’air est sec ; février et mars sont marqués par de petite averse.
L’été, la saison chaude et humide, va du mois de mai au mois d’octobre.

La température annuelle est de 23ºC, avec une moyenne de 17ºC en hiver (minimum de 7ºC) et de 29ºC l’été (maximum de 38ºC).

 Hanoi

Vestiges historiques et culturels :

–           L’opéra de Hanoi :
Construit en 1911, l’opéra municipal de Hanoi s’inspire de l’architecture de l’opéra de Paris.
–           Le Mausolée de Ho Chi Minh :

Le mausolée en marbre gris fut construit avec des matériaux provenant de différentes régions du Vietnam. Son architecture évoque une maison commune traditionnelle ou encore une fleur de lotus. Lieu où repose aujourd’hui la dépouille de l’oncle Ho (Ho Chi Minh) dans un cercueil de verre, photo et téléphone interdit.
–           La vieille maison du n°87 et de la rue Ma May :

La maison, construite à la fin du XIXe siècle, a été habitée par plusieurs générations de commerçants. Restaurée en 1999, notamment grâce à un partenariat avec la mairie de Toulouse, elle permet aujourd’hui de sensibiliser la population et les visiteurs étrangers au patrimoine architectural de Hanoi.
–           La maison sur pilotis :

Derrière le palais présidentiel, se dégage une petite maison communale, autrefois habitée par Ho Chi Minh.
           La pagode Tran Quoc :

Elle se situe sur un îlot au bord du lac de l’Ouest. Elle est l’une des plus anciennes du Vietnam, on peut apprécier une statue du Bouddha, l’un des chefs-d’œuvre de la sculpture vietnamienne. Dans l’enceinte de la pagode, se trouve un luxuriant figuier sacré (arbre Bo De) provenant du pays du bouddhisme, l’Inde.
           La pagode des Parfums (Chua Huong) :

Ce site se situe à 60km de Hanoi. Pour s’y rendre, un sampan nous entraîne pour une promenade de 3km sur la rivière Yen Vy, où s’alternent de hautes montagnes et des forêts profondes émergeant de façon harmonieuse des rizières vertes et luxuriantes… Ceux qui ne veulent pas prendre le sampan peuvent traverser une forêt d’abricotiers pour y arriver. Il faudra ensuite grimper pour atteindre la pagode.
           La pagode Tay Phuong (pagode de l’Ouest) :

Elle a été construite au VIIIe siècle sur le mont Cau Lau. Il faut gravir plus de 200 marches en pierre poreuse. Elle est perchée sur la colline Phat Tich, faisant face au mont Long Dau. Elle abrite une centaine de grandes statues en bois laqué et doré, représentant la quintessence de l’art sculptural traditionnel. C’est un véritable musée de statues de Bouddha.
–           La pagode au pilier unique :

Cette pagode fut érigée en 1049. De petite taille, elle est cependant renommée pour son architecture typique, épousant la forme d’une fleur de lotus qui émerge de l’eau.
–           La pagode Chua Thay (pagode du maître)  (scènes du film INDOCHINE)

La pagode fut construite au XIIe siècle, se situe à 30km de Hanoi, dans un très joli village, il fut d’ailleurs choisi pour le tournage de quelques scènes du film INDOCHINE.
–           La pagode Mia :

Classée monument historique, elle a été construite pendant la dynastie des Trân (1225-1406) et conserve encore de nombreux objets anciens. Elle recèle en effet près d’une centaine de statues bouddhiques, y compris celle de Tantrayana, la plus belle d’entre toutes.
           La pagode Quan Su :

Elle a été construite au XVIIe siècle. Elle servait de siège à l’Association des bouddhistes du Nord. Depuis 1958, elle est occupée par l’Église bouddhique du Vietnam.
–           Le temple de la Littérature « première université du Vietnam » (Van Mieu) :

Il fut la première université du Vietnam. Construit en 1070 en l’honneur de Confucius, il a servi à former des milliers de mandarins en 900 ans d’histoire. De nos jours, on peut y voir les noms de mandarins sortis des rangs de l’école, gravés sur des stèles posées sur le dos de tortues géantes. Plusieurs statues de Confucius et de ses disciples ainsi que plusieurs vestiges architecturaux y sont conservées.
           Le temple de la Montagne de Jade (Ngoc Son) :

Le temple Ngoc Son fut érigé au XVIIIe siècle sur un îlot au centre du lac Hoan Kiem. D’abord appelé pagode Ngoc Son, il fut plus tard désigné sous le nom temple. Son accès se fait par un pont de bois laque rouge, construit en 1585. Le chemin qui mène au temple est gravé de phrases écrites sur le mur.
           Le temple Hai Ba Trung :

Également appelé temple Dông Nhân. Fondé en 1142 sous le règne du roi Ly Anh Tong. Le temple honore les deux sœurs vietnamiennes Trung Trac et Trung Nhi (les deux dames Trung : Hai Ba Trung) qui, au Ier siècle, ont incarné le premier mouvement de résistance contre les chinois.
           La Cathédrale de Hanoi :

Située près du lac Hoan Kiem. Elle est aussi appelée la Cathédrale Saint-Joseph. L’architecture ressemble à celle de la Cathédrale de Notre-Dame de Paris. Chaque année, nombreux sont les pratiquants, qui viennent y assister aux grandes messes, ou les curieux qui veulent tout simplement la visiter.
           Le musée d’ethnographie :
    

Il contient plus de 10.000 objets, 15.000 photos en noir et blanc et des centaines de bandes et cassettes vidéo qui illustrent tous les aspects de la vie, les activités, les coutumes et les habitudes des 54 groupes ethniques du Vietnam. Il possède également un très joli jardin avec des maisons typiques.
–           Le musée des Femmes :

Présentation de nombreux objets et documents illustrant le rôle des femmes au sein de la culture vietnamienne, mais également le rôle qu’elles ont joué dans l’histoire du pays.
–           Le musée d’Histoire :
Il contient de précieux artefacts datant des différentes périodes historiques. La première section porte sur la Préhistoire, du Paléolithique au Néolithique. La salle adjacente présente les anciennes civilisations Viets au temps des rois Hung, les fondateurs de la nation.
–           Le musée Ho Chi Minh :

Ce musée présent les documents, des archives, des articles et des images illustrant les événements importants qui ont eu lieu du vivant du Président Hô Chi Minh, mais également les grands événements mondiaux depuis la fin du XIXe siècle. Les appareils photo ainsi que les sacs doivent être déposés à l’accueil.
–           Le musée de la Révolution :

Ce musée présente les documents d’archives de la résistance vaillante du peuple vietnamien contre les Français, les Japonais et les Américains du XIVe siècle jusqu’en 1975.
–           Le musée de l’Aviation :

C’est un musée où sont exposés différents avions de guerre, des documents et des vidéos.
–           Le musée d’histoire militaire :
Le musée offre 30 salles présentant des objets et documents reliés à l’établissement et au développement des forces armées vietnamiennes.
–           Le musée des beaux-arts :
Exposition de 10 000 pièces, objets, reliques, antiquités, peintures, dessins et reproductions des peintres du Vietnam.
–           Le pont Long Bien :

L’une des cartes postales caractéristiques du paysage de Hanoi. Construit par les Français en 1902.
–           La tour du drapeau :

La tour du drapeau fut construite en 1812 .Un des rares monuments architecturaux de la ville ayant échappé à la destruction. La tour était utilisée par les militaires français comme poste d’observation et de liaison entre le poste de commandement et ceux des alentours.
–           La citadelle impériale de Hanoi ” citadelle de Thang Long” 🙁
patrimoine culturel mondial par l’UNESCO)
Capitale du Vietnam sous les Ly, Tran et dynasties Lê, elle abrite une grande partie de précieuses reliques culturelles et historiques. Elle a été reconnue comme site du patrimoine culturel mondial par l’UNESCOen Août 2010.
–           la prison de Hoa Lo :

Ce musée est installé dans une ancienne maison construite par les Français en 1896, qui a pu contenir jusqu’à 2 000 détenus dans les années 1930. Les collections exposées traitent de l’activité du centre carcéral jusqu’au milieu des années 1950 et pendant la guerre d’indépendance contre les Français. On peut y voir différents instruments de torture et la guillotine qui servait à décapiter les révolutionnaires vietnamiens. Sont également exposées des photos d’anciens détenus américains.
–           les autres sites :

L’hôtel le Sofitel-métropole (construit en 1901 par les Français). La collection familiale de Nghiem Xuan Tue (manoir d’un mandarin). Le manoir mandarinal de Tan Xa (situé à 30km de Hanoi)…

Paysages :

–           Le lac de Hoan Kiem (le lac de l’épée restituée) :
Situé au cœur de Hanoi, lieu préféré des amoureux en fin de soirée et le lieu pour pratiquer de la gymnastique très tôt le matin. En son centre, une petite pagode appelée “pagode de Jade” abrite une de ces tortues géantes protectrices du lac.
–           Le lac de l’Ouest :
C’est le plus grand du Vietnam, lieux de promenade romantique, possibilité de sa balader dessus grâce à un cygne à pédale. Plusieurs belles constructions dont le palais Thuy Hoa, le sanctuaire Ham Nguyên, le palais Tu Hoa, le palais Ngoc Dam et la pagode Kim Lien Ho furent érigées au bord du lac.
–           La montagne Tu Tram
 :
Située à 20km de Hanoi. Les paysages de Tu Tram est un don précieux de la nature. Surgissant au milieu des rizières fertiles et la chaîne de montagnes calcaires offre un tableau magnifique.

Tourisme culturel :

–           Le quartier colonial :
Quartier où se trouve différents bâtiments datant de l’époque coloniale française.
–           Le vieux quartier des 36 rues et le marché
 :
Construite à partir du XVe siècle, c’est un ensemble de rue, qui ont pris chacune une spécialité professionnelle (rue de la soie, rue de la chaussure, de la mercerie, du sucre, etc.).
–           La rue des stores :
Le vieux quartier de Hanoi, avec ses rues commerçantes et ses métiers traditionnels, ont toujours laissé une impression indélébile aux touristes, à l’image de la rue des stores, une petite rue de 150 m de long dans l’arrondissement de Hoan Kiêm.
–           La rue Phan Dinh Phung
 :
La rue Phan Dinh Phung abrite encore de nombreuses maisons à l’architecture française, construites au début 1931-1932.
–           Le grand marché Dong Xuan
 :
Á l’intérieur, il y a des tas de petite boutique de vêtement et de chinoiseries en tout genre. Quant aux commerçants des différentes corporations, ils se sont installés dans les rues adjacentes.
–           Spectacle au théâtre des marionnettes sur l’eau :

Situé dans un théâtre, le spectacle dure 1 heure, c’est un moyen d’expression très ancien, à l’origine joué dans les rizières inondées du delta du Fleuve Rouge.
–           La place de Ba Dinh
 :
C’est sur cette place que le Président Ho Chi Minh a proclamé l’indépendance du Vietnam, le 2 septembre 1945.
–           Dîner dans une maison coloniale
 :
École de cuisine pour les enfants défavorisés.
–           Découverte de la musique traditionnelle du Nord :

VILLAGES :

–           Le village Vong (spécialité régionale « COM ») :
Situé à 5km du centre de Hanoi. Les villageois utilisent encore la recette traditionnelle qui est le secret des cuisiniers de l’endroit. Les amateurs de COM n’en trouveront pas de pareil ailleurs.
–           
Le village ancien de Duong Lam :
Situé à 50km à l’Ouest du centre de Hanoi, le village ancien de Duong Lam a été classé vestige historique national, en raison du cachet exceptionnel de son architecture et de son ancienneté : la plus vieille maison du village a 400 ans. Á Duong Lam, il y a aussi la Pagode Mia, classée monument historique. Elle recèle en effet près d’une centaine de statues bouddhiques, y compris celle de Tantrayana, la plus belle d’entre toutes.
–           
Le vieux village de céramique de Bat Trang :

Situé à 21km de Hanoi, Le village de céramique de Bat Trang est renommé depuis longtemps pour l’originalité, la qualité et la beauté de ses céramiques. Les visiteurs peuvent aussi mettre la main à la pâte et réaliser eux-mêmes leurs pots.
–           
Le village de Mong Phu (vieilles maisons) :

Le village est situé à 45km de Hanoi, certaines maisons sont vieilles de 400 ans, elle se transmet de générations en générations.
–           
Le village de Le Mat (le village des serpents) :

Le village est situé à 6km de Hanoi. Ce lieu est célèbre depuis des générations pour ses élevages de serpents, servant à l’usage médical et pour sa chair.
–           
Le village de la soie de Van Phuc :

Le village est situé à 10km de Hanoi. La soie naturelle de Van Phuc, appelée soie de Ha Dong et renommée pour sa finesse, est un produit de haut de gamme très prisé.
–           
Le village de Phu Yen (encens) :

Outre l’élevage de poissons d’ornement, les habitants du village fabrique de l’encens.
–           
Le village de La Khe (jardin fruitiers) :

Les villageois y font pousser toutes sortes de plantes, des arbres fruitiers, des plantes ornementales et des fleurs. ils sont très beaux et créent un charmant environnement.

Information sur les villages artisanaux : 
Dû à un nombre important de villages artisanaux dans divers spécialisés, il nous est impossible de tous les énumérer. Si vous souhaitez voir un corps de métier particulier (broderie, tissage, chapeaux conique, laque, fleurs, élevage de vers à soie, bijoux, céramique, instruments, jouets, forge, bronze, potager, huîtres perlières, sculpture, peinture…) faites nous le savoir, afin de répondre aux mieux à vos attentes.

Excursion, balade :

–           Tour d’orientation de la ville :
Tour d’orientation de la ville permet d’avoir une vue globale des principaux sites, quartiers de la ville. Tout en restant dans l’autocar ou la voiture.
–           Balade en cyclo-pousse, à vélo :
Á travers le quartier colonial de la ville ainsi que son vieux quartier des métiers et les alentours du lac Hoan Kiem et la pagode Ngoc Son.
–           Promenade en sampan, en bateau…

Spécialités culinaires de la région :

–          Le COM (pousses de riz gluant) :
Le riz grillé, ou COM, est un plat très élaboré, enrouler dans des feuilles de lotus pour lui donner du goût. Ce mets se mange avec des bananes mûres et des sapotiers.
–          Le PHO :

Le Pho est un mets traditionnel Vietnamiens cuisiné depuis plus 100 ans et de plus de 17 façons différentes. Cette soupe est originaire de Hanoi. Elle est faite à base de bœuf ou d’autres viandes, consommée à toute heure du jour et de la nuit.
–          LE CHA CA :

C’est une création de la famille Doan de la rue Cha Ca à Hanoi. Le cha ca, ou hachis frit de poisson, est une tradition de plus 100 ans.
–          BANH CUON :
Le banh cuon est très populaire au petit déjeuner. Accompagné de viande maigre, de crevettes, de champignons, d’oignons, de sauce du poisson et de poivre. Tous les ingrédients sont frits et enroulés dans la feuille de riz. Une petite sauce aigre-douce lui donne encore plus de saveur.

Hanoi

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Carte d’identité
Ville Hanoi: Le Nord du Vietnam (ou Tonkin) se traduit par Bac Bô en vietnamien. Cette région, frontalière de la Chine et du Laos, renferme Hanoi, la capitale du Vietnam.
Nombre d’habitants : 3 057 000 à Hanoi
Superficie : 2.139 km² (Hanoi)
Densité : 6 437 hab. / km²
Villes principales : Hanoi, Sapa
Principales activités : agriculture, industrie

Lac Hoan Kiem

La Ville Hanoi du Vietnam: Située au Nord du Vietnam, dans le delta du fleuve Rouge (Sông Hông), Hanoi constitue la capitale du pays.

Hanoi la capitale du Vietnam, par opposition à sa rivale du sud, Hô Chi Minh-Ville (Saigon), demeure le coeur historique de la nation avec 3,5 millions d’habitants. Active, surpeuplée, aux multiples petits commerces installés à même le trottoir, elle offre un patrimoine artistique considérable.

Par ailleurs, Hanoi la capitale du Vietnam.  demeure un symbole de lutte contre les colons français puis américains. C’est en effet à Hanoi que Hô Chi Minh fit sa déclaration d’indépendance en 1945. De plus, en 1954, elle fut le QG de la résistance contre les Américains, alors occupants du Sud Vietnam, dont Saigon.

Hanoi la capitale du Vietnam se divise en quatre grands quartiers : Ba Dinh à l’ouest, Hoan Kiem au centre, Hai Ba Trung – nommé ainsi en l’honneur des soeurs Trung qui défendirent la ville contre les Chinois au Ier siècle – et Dong Da au sud-ouest – populaire pour son Temple de la Littérature.

Rue de la Jeunesse Thanh Nien

Toutefois, deux d’entre eux sont particulièrement visités, et ce non sans raison. Le quartier de Ba Dinh, également surnommé quartier de l’oncle Hô, se caractérise par son musée et son mausolée en l’honneur de Hô Chi Minh. Le lac de l’Ouest et la pagode au Pilier unique font également partie des symboles du Ba Dinh.

De même, Hoan Kiem, pourtant plus petit quartier de la ville, attire de très nombreux visiteurs. C’est en effet ici que se trouve la vieille ville – dont le fameux « quartier des 36 rues » – et le lac Hoan Kiem – principal point de repère du centre ville.

Les environs directs de Hanoi la capitale du Vietnam, puisent leurs richesses dans les pagodes de l’Ouest et la citadelle de Co Loa.

Plus globalement, la région Nord du Vietnam compte parmi les zones les moins développées du pays. C’est une région de collines et de montagnes difficiles d’accès. Aussi, malgré les récentes améliorations du niveau de vie et la croissance économique, la pauvreté est encore répandue, surtout dans les zones rurales, isolées et montagneuses du Nord du Vietnam.

Palais du gouverneur d'Indochine

Toutefois, cette région montagneuse recèle deux principaux points d’intérêts, autres que sa ville principale.
D’une part, les environs de Sapa – 380 km au nord-ouest d’Hanoi – recèlent des vallées aux rizières verdoyantes en premier plan de montagnes toutes aussi vertes, ainsi que de minuscules villages typiques.
D’autre part, à 160 km à l’est de Hanoi, la baie d’Halong – avec ses îlots de roche calcaire et ses grottes – s’apparente à la huitième merveille du monde. Elle présente, en effet, des paysages extraordinaires, tant par leur singularité que par leur majesté.

Histoire d’Hanoi la capitale du Vietnam.
L’occupation humaine du territoire d’Hanoi remonte au IIIème siècle après J-C. Ce premier village se nommait alors Long Do.

C’est en 1010, que Ly Cong Huan, premier roi de la dynastie des Ly, en fit la capitale, sous le nom de Thang Long (« envol du Dragon »). Compte tenu de l’orientation monarchique bouddhique de ses dirigeants, la ville verra fleurir, à cette époque, un grand nombre de temples et pagodes, dont certains sont encore visibles actuellement.

La ville, devenue Tay Do (« capitale de l’Ouest ») les siècles suivant, perdra son titre de capitale en 1400. Elle changera encore successivement de nom – Dong Kinh (capitale de l’Est), Bac Thanh (capitale du Nord) jusqu’à obtenir son nom actuel, Hanoi, en 1831.

Mausole de Ho Chi Minh

Après cela, la ville deviendra peu à peu un endroit stratégique pour les colons français qui s’y établiront. Des villas et autres bâtiments de cette époque, disséminés dans la ville, témoignent encore de cette période de l’histoire vietnamienne.

Après le départ des Français en 1954, Hô Chi Minh, à la tête du Vietnam, engagera une politique de reconstruction de Hanoi. Mais la moitié de la ville devra être évacuée entre 1965 et 1973 du fait de la guerre du Vietnam, qui voit alors s’affronter les Vietnamiens du Nord aux Vietnamiens du Sud, épaulés par et les Américains.

Depuis la fin des hostilités, Hanoi a connu un développement immobilier sans pareil, grâce à son statut de capitale du pays. Malgré tout, Hô Chi Minh-Ville a de quoi rivaliser, car elle fait office de plate-forme du commerce international.
Transports
Bien que Hanoi soit la capitale du Vietnam, il ne s’agit pas forcément de la ville la mieux desservie du pays.

Depuis la France
Le moyen de transport le plus commun, car le plus rapide, pour se rendre à Hanoi depuis la France, demeure bien évidemment l’avion. Malgré tout, il faut savoir qu’aucun vol direct n’existe entre la France (Paris) et Hanoi. Il faut généralement compter deux escales, la seconde ayant, dans certains cas, lieu à Hô Chi Minh-ville. Il faut compter en moyenne 20 h de vol, escales comprises.

van mieu

L’aéroport de Hanoi, la capitale du Vietnam se situe à 50 km du centre ville, ce qui équivaut à 1 h de route en taxi. Des minibus font également la liaison, régulièrement dans la journée. Il est possible de consulter les horaires exacts des navettes auprès de la compagnie aérienne Vietnam Airlines. De même, cette compagnie prend les réservations de taxi.

Circuler dans le Nord du Vietnam
Le train et le bus sont les moyens de transport les plus utilisés pour circuler dans le Nord du Vietnam. Voici une liste des temps de trajet (en bus et en train) entre Hanoi et les principales villes du Nord du Vietnam :
Hanoi-Diên Biên Phu : 16h de bus. Il n’existe pas de liaison ferroviaire entre les deux villes
Hanoi-Haiphong : 3h à 3h30, que ce soit en bus ou en train
Hanoi-Baie d’Halong : 3h40 de bus
Hanoi-Sapa (arrêt à Lao Cai) : 10h de train et autant en bus
Les coordonnées des différentes gares ferroviaires et routières de Hanoi sont répertoriées dans la rubrique vie pratique.

Des vols intérieurs existent entre Hanoi et Diên Biên Phu. Trois vols sont prévus chaque semaine. Il faut compter une heure entre Hanoi et l’aéroport de Diên Biên Phu, situé à 1 km au nord de la ville.
En règle générale, il faut réserver les billets pour les vols intérieurs à l’avance, dans la mesure où les avions affichent très rapidement complet.

Enfin, si vous venez d’une autre région du Vietnam, le plus simple sera de prendre l’avion. Sinon, en train, vous mettrez 36h (avec le train express) depuis Hô Chi Minh-Ville (région sud) et 15h depuis Huê (région centre).

Temple de literature

Gare ferroviaire principale de Hanoi (Ga Hanoi)
120, Lê Duan (au bout de Trung Hung Dao) Hanoi
Trains à destination des principales villes du pays : Ho Chi Minh-ville (36h), Hue (15h), Lao Cai (10h), Sapa (10h)

Gare ferroviaire de Long Bien
Trains à destination des principales villes du Nord du Vietnam : Haiphong (2h30), Lang Son (8h), Lao Cai (10h)
Gare routière Giap Bat (7 km au sud de la gare ferroviaire)
Liaisons avec le Sud du pays, jusqu’à Ho Chi Minh-ville

Gare Kim Ma
Liaisons avec Diên Biên Phu, la baie d’Halong et le Nord-Est du pays.
Gare Son La (près de l’Université d’Hanoi)
Liaisons avec les localités du Nord-Ouest.

Gare Gia Lam (2km au nord-est d’Hanoi)
Liaisons avec les villes du Nord-Est du pays.

A noter : les différentes gares sont excentrées. Il faut donc s’y rendre en taxi ou en moto-taxi.

vieux quartier Hanoi

Comment circuler à Hanoi ?
La circulation s’avère de plus en plus problématique dans la capitale vietnamienne.
Entre les bicyclettes, les cyclo-pousses, les motos, les voitures et les camions, les piétons doivent être on ne peut plus vigilants. D’autant que les rues et les véhicules ne sont pas éclairés la nuit.

Le vélo est un moyen de transport ludique et bon marché pour circuler dans Hanoi. On peut évidemment en louer dans les nombreuses agences de location de la ville (l’équivalent de 1 euro/j). Mais une autre solution consiste à acheter une bicyclette, que vous pourrez revendre sans mal avant de partir du Vietnam. De surcroît, vous aurez l’impression de vivre à la vietnamienne.

La moto peut représenter une alternative, notamment si l’on souhaite s’éloigner du centre ville. La location est certes plus chère que celle d’un vélo, mais elle demeure tout à fait raisonnable (l’équivalent de 5 à 8 euros/j). Sachez toutefois, que la plupart des loueurs de moto exige qu’on leur laisse un passeport comme caution.

Le cyclo-pousse fait également partie des moyens de transports très utilisés dans la capitale. Soyez vigilants, certains conducteurs n’hésitent pas à gonfler les prix.

Il en va de même pour les taxis. Certains chauffeurs peu scrupuleux demandent parfois des fortunes. Ce phénomène tend toutefois à disparaître dans la mesure où de plus en plus de taxis sont équipés de compteurs.

En revanche, les infrastructures de transports en commun (bus) ne sont pas très développées à Hanoi.

acien quartier Hanoi

A faire / à ne pas faire
A faire : Effectuer une excursion à Co Loa
La citadelle de Co Loa ne se trouve qu’à 18 km de Hanoi. Donc, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à y faire une petite excursion d’une demi-journée.
Ce village ancestral – des fouilles ont permis de prouver son existence à l’âge de Bronze – constitue l’ancienne capitale du royaume de Au Lac, ancien nom du Vietnam.

Co Loa s’articule autour trois enceintes successives d’une circonférence de plusieurs kilomètres, d’où la signification de son nom : « la ville en colimaçon ». Outre une promenade dans les ruelles, deux points d’intérêts s’offrent aux visiteurs. Il s’agit de la maison communale (dinh) – ornée de sculptures d’animaux – et du temple royal – bâti au bord d’un étang.

Informations pratiques : Pour se rendre à Co Loa depuis Hanoi, empruntez la RN 3 (direction Thai Nguyen) jusqu’à Dong Anh. Là, tournez à droite pour suivre la petite route à peine carrossable qui indique Co Loa.

La citadelle de Co Loa est accessible aux visiteurs de 8h à 17h. Son accès est payant.

Opera de Hanoi

Partir à la découverte des pagodes de l’Ouest
Si vous êtes tombé sous le charme des pagodes de Hanoi et que vous souhaitez en voir davantage, partez à la découverte des pagodes de l’Ouest. Il en existe trois, toutes dignes d’intérêt.

La pagode Thay (ou pagode du Maître) est la plus proche.
Située à 40 km dans le village de Sai Son, elle fut construite au XIème siècle en l’honneur d’un moine herboriste. Les statues de Bouddha qu’elle renferme, de même que l’étang qui lui fait face lui confèrent tout son charme.

La pagode Tay Phuong, voisine de 6 km de la première, représente un haut lieu de l’art bouddhique vietnamien. A noter : Ces deux premiers monuments sont ouverts tous les jours de 8h à 17h. L’entrée est payante. Vous pourrez aisément visiter les deux en une journée.

Enfin, la pagode des Parfums se donne à voir dans la commune de Huong Son, à 60 km de Hanoi. Pour y accéder, il faut tout d’abord se rendre à Van Dinh par la route, poursuivre jusqu’à l’embarcadère de Doc Tin, duquel on embarque sur un bateau pour 1h30 de croisière sur la rivière Yen. Là, chapelles, sanctuaires de même que des grottes et autres curiosités géologiques qui défileront devant vous.

Ville Hanoi

A noter : des agences touristiques proposent ce type d’excursion au départ d’Hanoi.

A ne pas faire : Entrer sur le territoire chinois si vous n’avez pas de visa multi entrées
Si vous séjournez à l’extrémité nord du Vietnam, et que vous souhaitez en profiter pour aller faire une excursion en Chine, vous devrez prendre quelques précautions préalables. Il faut impérativement que votre visa vous permette plusieurs entrées sur le territoire vietnamien, sinon vous serez bloqué de retour à la frontière.

Autre recommandation particulière : si vous souhaitez entrer en Chine par le poste de frontière de « la porte de l’Amitié de Dong Dang » (à 12 km de Lang Son, à extrémité sud-est du Vietnam), vous devrez faire une demande de visa d’entrée et de sortie spécifique.

Capitale Hanoi

Cette demande peut être effectuée à Hanoi ou à Hô Chi Minh-Ville, auprès de la police de l’immigration ou par l’intermédiaire d’un agent de voyage.

La Vie pratique
Ambassade de France au Vietnam
57, Tran Hung Dao Hanoi
Tél. : 00 844 944 57 00
Fax. : 00 844 944 57 17
Site de l’Ambassade de France au Vietnam

Sites touristiques à Hanoi

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

L’intérêt de Hanoi ne repose pas forcément sur ses monuments. Pour comprendre cette ville, il faut avant tout capter l’atmosphère qui s’en dégage, observer les petits riens qui rythment sa vie quotidienne.
Toutefois, compte tenu de son histoire mouvementée, Hanoi affiche une pluralité architecturale certaine. On peut ainsi scinder l’architecture d’Hanoi en trois catégories : les édifices traditionnels, les bâtiments coloniaux et les monuments en l’honneur de Hô Chi Minh, président du nouveau parti révolutionnaire vietnamien de 1945 à 1969.
Les pagodes
Les plus belles pièces d’architecture traditionnelle d’Hanoi résident dans ses pagodes. Il s’agit d’édifices en bois, supportés par des pilotis et surmontés d’une toiture de bois finement sculptée. Certaines sont des maisons d’habitation, tandis que d’autres font office de temple en l’honneur de divinités. Le Temple de la littérature, qui en réalité regroupe différents édifices, constitue une des plus belles réalisations de ce type. Mais la pagode au Pilier unique est l’une des plus célèbres de Hanoi.

Sites touristiques à Hanoi :
L’architecture coloniale française
Hanoi présente encore les stigmates de la période coloniale française. Aussi beaucoup de bâtiments, construits entre 1860 et 1930, y sont encore visibles. C’est tout d’abord le cas de la cathédrale Saint-Joseph, située à l’ouest du lac Hoan Kiem (« épée restituée »), considéré comme le coeur de la capitale vietnamienne.
De même, plusieurs constructions, empreintes de l’influence française, sont à découvrir au sud-est du centre ville.
Retenons notamment l’opéra, bâti sur le modèle de l’opéra Garnier de Paris.

L’architecture coloniale française se décline également dans les constructions militaires, les établissements administratifs et surtout les maisons d’habitation. Ces dernières ont la caractéristique commune d’être orientées au Nord et non au Sud, pour ne pas être exposées directement au soleil. Les pièces à vivre sont généralement au rez-de-chaussée et les chambres à l’étage.
Bâtiments en hommage à Hô Chi Minh
Enfin, ne l’oublions pas, c’est à Hanoi qu’Hô Chi Minh a fait sa déclaration d’indépendance vietnamienne en 1945 et a vécu la majeure partie de son temps jusqu’à sa mort. Aussi, c’est tout naturellement que la capitale vietnamienne possède différents édifices à l’effigie du premier président du parti révolutionnaire vietnamien. Ceux-ci sont d’ailleurs regroupés dans un quartier surnommé « le quartier de l’oncle Hö ».

Le mausolée Hô Chi Minh est sans conteste le plus visité de tous. Comme son nom l’indique, il renferme la dépouille de l’homme d’Etat. Tout près se trouve également une maison à son nom avec, à l’intérieur, quelques effets personnels.

Sites touristiques à Hanoi: Visite de la ville

La ville de Hanoi peut se visiter à pied mais l’idéal est de la parcourir en bicyclette, moyen de transport roi au Vietnam. Ceux qui ne peuvent se passer de véhicule motorisé pourront se déplacer en taxi ou en moto.
Le lac Hoan Kiem et le centre
Le centre ville d’Hanoi s’articule autour de son lac central, appelé Hoan Kiem (« épée restituée »). Aussi, il s’agit d’un point de départ facile à repérer. Sur sa rive nord, vous trouverez une première pagode, celle de Ngoc Son ou temple de la montagne de Jade.

Depuis le lac, deux parcours s’offrent à vous. Le premier vous permettra d’aller à la découverte de l’architecture coloniale française. C’est au sud-est du lac que vous pourrez goûter au « Petit Paris », avec son opéra, le centre culturel français ainsi que les bâtiments renfermant le musée de la Révolution et le musée de l’Histoire du Vietnam, eux aussi issus de l’époque coloniale.
Le second vous entraînera au nord du lac, dans la vieille ville également connue sous le nom de quartier des 36 Guildes. Là, vous découvrirez les ruelles commerçantes mais aussi le marché couvert de Dong Xuan, offrant aussi bien des produits manufacturés (vêtements, vélos) que de la nourriture ou des plantes vertes. On peut même manger sur place dans de petites cantines.
En dehors du centre
Après cette découverte du centre, rendez-vous au nord-ouest du centre ville dans le quartier de Ba Dinh, également appelé « le quartier de l’oncle Hô ». C’est là que vous découvrirez les différents édifices à l’effigie ou en hommage au « père de la nation », le mausolée Hô Chi Minh et sa demeure notamment.
D’ici, vous serez tout proche du lac Truc Bach et du lac de l’Ouest. Pour les rejoindre, remontez la rue Hung Vuong jusqu’à la place Ba Dinh puis continuez tout droit dans son prolongement.
Vous arriverez ainsi au passage qui sépare les deux plans d’eau. En chemin vous croiserez la pagode Quan Thanh puis la pagode Tran Quoc.
A l’extérieur de la ville
Lors de votre séjour à Hanoi, n’hésitez pas, si vous le pouvez, à sortir de la ville pour découvrir les merveilles alentours et notamment le village de Co Loa, situé à 18 km au nord.

Sites touristiques à Hanoi: Pagodes de Hanoi
Parmi l’architecture coloniale encore très prégnante à Hanoi, quelques pagodes séculaires se dressent ça et là au coin des rues, aux bords des lacs, bref un peu partout. Difficile donc de les…

Sites touristiques à Hanoi: Temple de la Littérature à Hanoi
Situé face au musée des Beaux-Arts, le Temple de la littérature – également connu sous le nom de Van Mieu – constitue le plus grand édifice du genre à Hanoi. De même, certains diront qu’il est..

Hanoi la capitale du Vietnam

Hanoi la capitale du Vietnam

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Hanoi ( Capitale de Hanoi)

Hanoi la capitale du Vietnam: Située au Nord du Vietnam, dans le delta du fleuve Rouge (Sông Hông), Hanoi constitue la capitale du pays.

Hanoi la capitale du Vietnam, par opposition à sa rivale du sud, Hô Chi Minh-Ville (Saigon), demeure le coeur historique de la nation avec 3,5 millions d’habitants. Active, surpeuplée, aux multiples petits commerces installés à même le trottoir, elle offre un patrimoine artistique considérable.

Par ailleurs, Hanoi la capitale du Vietnam.  demeure un symbole de lutte contre les colons français puis américains. C’est en effet à Hanoi que Hô Chi Minh fit sa déclaration d’indépendance en 1945. De plus, en 1954, elle fut le QG de la résistance contre les Américains, alors occupants du Sud Vietnam, dont Saigon.

Hanoi la capitale du Vietnam se divise en quatre grands quartiers : Ba Dinh à l’ouest, Hoan Kiem au centre, Hai Ba Trung – nommé ainsi en l’honneur des soeurs Trung qui défendirent la ville contre les Chinois au Ier siècle – et Dong Da au sud-ouest – populaire pour son Temple de la Littérature.

Hanoi la capitale du Vietnam

Toutefois, deux d’entre eux sont particulièrement visités, et ce non sans raison. Le quartier de Ba Dinh, également surnommé quartier de l’oncle Hô, se caractérise par son musée et son mausolée en l’honneur de Hô Chi Minh. Le lac de l’Ouest et la pagode au Pilier unique font également partie des symboles du Ba Dinh.

De même, Hoan Kiem, pourtant plus petit quartier de la ville, attire de très nombreux visiteurs. C’est en effet ici que se trouve la vieille ville – dont le fameux « quartier des 36 rues » – et le lac Hoan Kiem – principal point de repère du centre ville.

Les environs directs de Hanoi la capitale du Vietnam, puisent leurs richesses dans les pagodes de l’Ouest et la citadelle de Co Loa.

Plus globalement, la région Nord du Vietnam compte parmi les zones les moins développées du pays. C’est une région de collines et de montagnes difficiles d’accès. Aussi, malgré les récentes améliorations du niveau de vie et la croissance économique, la pauvreté est encore répandue, surtout dans les zones rurales, isolées et montagneuses du Nord du Vietnam.

Toutefois, cette région montagneuse recèle deux principaux points d’intérêts, autres que sa ville principale.
D’une part, les environs de Sapa – 380 km au nord-ouest d’Hanoi – recèlent des vallées aux rizières verdoyantes en premier plan de montagnes toutes aussi vertes, ainsi que de minuscules villages typiques.
D’autre part, à 160 km à l’est de Hanoi, la baie d’Halong – avec ses îlots de roche calcaire et ses grottes – s’apparente à la huitième merveille du monde. Elle présente, en effet, des paysages extraordinaires, tant par leur singularité que par leur majesté.

Histoire d’Hanoi la capitale du Vietnam..
L’occupation humaine du territoire d’Hanoi remonte au IIIème siècle après J-C. Ce premier village se nommait alors Long Do.

C’est en 1010, que Ly Cong Huan, premier roi de la dynastie des Ly, en fit la capitale, sous le nom de Thang Long (« envol du Dragon »). Compte tenu de l’orientation monarchique bouddhique de ses dirigeants, la ville verra fleurir, à cette époque, un grand nombre de temples et pagodes, dont certains sont encore visibles actuellement.

La ville, devenue Tay Do (« capitale de l’Ouest ») les siècles suivant, perdra son titre de capitale en 1400. Elle changera encore successivement de nom – Dong Kinh (capitale de l’Est), Bac Thanh (capitale du Nord) jusqu’à obtenir son nom actuel, Hanoi, en 1831.

Hanoi la capitale du Vietnam

Après cela, la ville deviendra peu à peu un endroit stratégique pour les colons français qui s’y établiront. Des villas et autres bâtiments de cette époque, disséminés dans la ville, témoignent encore de cette période de l’histoire vietnamienne.

Après le départ des Français en 1954, Hô Chi Minh, à la tête du Vietnam, engagera une politique de reconstruction de Hanoi. Mais la moitié de la ville devra être évacuée entre 1965 et 1973 du fait de la guerre du Vietnam, qui voit alors s’affronter les Vietnamiens du Nord aux Vietnamiens du Sud, épaulés par et les Américains.

Depuis la fin des hostilités, Hanoi a connu un développement immobilier sans pareil, grâce à son statut de capitale du pays. Malgré tout, Hô Chi Minh-Ville a de quoi rivaliser, car elle fait office de plate-forme du commerce international.
Transports
Bien que Hanoi soit la capitale du Vietnam, il ne s’agit pas forcément de la ville la mieux desservie du pays.

Depuis la France
Le moyen de transport le plus commun, car le plus rapide, pour se rendre à Hanoi depuis la France, demeure bien évidemment l’avion. Malgré tout, il faut savoir qu’aucun vol direct n’existe entre la France (Paris) et Hanoi. Il faut généralement compter deux escales, la seconde ayant, dans certains cas, lieu à Hô Chi Minh-ville. Il faut compter en moyenne 20 h de vol, escales comprises.

L’aéroport de Hanoi, la capitale du Vietnam se situe à 50 km du centre ville, ce qui équivaut à 1 h de route en taxi. Des minibus font également la liaison, régulièrement dans la journée. Il est possible de consulter les horaires exacts des navettes auprès de la compagnie aérienne Vietnam Airlines. De même, cette compagnie prend les réservations de taxi.

Circuler dans le Nord du Vietnam
Le train et le bus sont les moyens de transport les plus utilisés pour circuler dans le Nord du Vietnam. Voici une liste des temps de trajet (en bus et en train) entre Hanoi et les principales villes du Nord du Vietnam :
Hanoi-Diên Biên Phu : 16h de bus. Il n’existe pas de liaison ferroviaire entre les deux villes
Hanoi-Haiphong : 3h à 3h30, que ce soit en bus ou en train
Hanoi-Baie d’Halong : 3h40 de bus
Hanoi-Sapa (arrêt à Lao Cai) : 10h de train et autant en bus
Les coordonnées des différentes gares ferroviaires et routières de Hanoi sont répertoriées dans la rubrique vie pratique.

Des vols intérieurs existent entre Hanoi et Diên Biên Phu. Trois vols sont prévus chaque semaine. Il faut compter une heure entre Hanoi et l’aéroport de Diên Biên Phu, situé à 1 km au nord de la ville.
En règle générale, il faut réserver les billets pour les vols intérieurs à l’avance, dans la mesure où les avions affichent très rapidement complet.

Enfin, si vous venez d’une autre région du Vietnam, le plus simple sera de prendre l’avion. Sinon, en train, vous mettrez 36h (avec le train express) depuis Hô Chi Minh-Ville (région sud) et 15h depuis Huê (région centre).

Gare ferroviaire principale de Hanoi (Ga Hanoi)
120, Lê Duan (au bout de Trung Hung Dao) Hanoi
Trains à destination des principales villes du pays : Ho Chi Minh-ville (36h), Hue (15h), Lao Cai (10h), Sapa (10h)

Gare ferroviaire de Long Bien
Trains à destination des principales villes du Nord du Vietnam : Haiphong (2h30), Lang Son (8h), Lao Cai (10h)
Gare routière Giap Bat (7 km au sud de la gare ferroviaire)
Liaisons avec le Sud du pays, jusqu’à Ho Chi Minh-ville

Gare Kim Ma
Liaisons avec Diên Biên Phu, la baie d’Halong et le Nord-Est du pays.
Gare Son La (près de l’Université d’Hanoi)
Liaisons avec les localités du Nord-Ouest.

Gare Gia Lam (2km au nord-est d’Hanoi)
Liaisons avec les villes du Nord-Est du pays.

A noter : les différentes gares sont excentrées. Il faut donc s’y rendre en taxi ou en moto-taxi.

Comment circuler à Hanoi ?
La circulation s’avère de plus en plus problématique dans la capitale vietnamienne.
Entre les bicyclettes, les cyclo-pousses, les motos, les voitures et les camions, les piétons doivent être on ne peut plus vigilants. D’autant que les rues et les véhicules ne sont pas éclairés la nuit.

Hanoi la capitale du Vietnam

Le vélo est un moyen de transport ludique et bon marché pour circuler dans Hanoi. On peut évidemment en louer dans les nombreuses agences de location de la ville (l’équivalent de 1 euro/j). Mais une autre solution consiste à acheter une bicyclette, que vous pourrez revendre sans mal avant de partir du Vietnam. De surcroît, vous aurez l’impression de vivre à la vietnamienne.

La moto peut représenter une alternative, notamment si l’on souhaite s’éloigner du centre ville. La location est certes plus chère que celle d’un vélo, mais elle demeure tout à fait raisonnable (l’équivalent de 5 à 8 euros/j). Sachez toutefois, que la plupart des loueurs de moto exige qu’on leur laisse un passeport comme caution.

Le cyclo-pousse fait également partie des moyens de transports très utilisés dans la capitale. Soyez vigilants, certains conducteurs n’hésitent pas à gonfler les prix.

Il en va de même pour les taxis. Certains chauffeurs peu scrupuleux demandent parfois des fortunes. Ce phénomène tend toutefois à disparaître dans la mesure où de plus en plus de taxis sont équipés de compteurs.

En revanche, les infrastructures de transports en commun (bus) ne sont pas très développées à Hanoi.
A faire / à ne pas faire
A faire : Effectuer une excursion à Co Loa
La citadelle de Co Loa ne se trouve qu’à 18 km de Hanoi. Donc, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à y faire une petite excursion d’une demi-journée.
Ce village ancestral – des fouilles ont permis de prouver son existence à l’âge de Bronze – constitue l’ancienne capitale du royaume de Au Lac, ancien nom du Vietnam.

Co Loa s’articule autour trois enceintes successives d’une circonférence de plusieurs kilomètres, d’où la signification de son nom : « la ville en colimaçon ». Outre une promenade dans les ruelles, deux points d’intérêts s’offrent aux visiteurs. Il s’agit de la maison communale (dinh) – ornée de sculptures d’animaux – et du temple royal – bâti au bord d’un étang.

Informations pratiques : Pour se rendre à Co Loa depuis Hanoi, empruntez la RN 3 (direction Thai Nguyen) jusqu’à Dong Anh. Là, tournez à droite pour suivre la petite route à peine carrossable qui indique Co Loa.

La citadelle de Co Loa est accessible aux visiteurs de 8h à 17h. Son accès est payant.

Partir à la découverte des pagodes de l’Ouest
Si vous êtes tombé sous le charme des pagodes de Hanoi et que vous souhaitez en voir davantage, partez à la découverte des pagodes de l’Ouest. Il en existe trois, toutes dignes d’intérêt.

La pagode Thay (ou pagode du Maître) est la plus proche.
Située à 40 km dans le village de Sai Son, elle fut construite au XIème siècle en l’honneur d’un moine herboriste. Les statues de Bouddha qu’elle renferme, de même que l’étang qui lui fait face lui confèrent tout son charme.

La pagode Tay Phuong, voisine de 6 km de la première, représente un haut lieu de l’art bouddhique vietnamien. A noter : Ces deux premiers monuments sont ouverts tous les jours de 8h à 17h. L’entrée est payante. Vous pourrez aisément visiter les deux en une journée.

Enfin, la pagode des Parfums se donne à voir dans la commune de Huong Son, à 60 km de Hanoi. Pour y accéder, il faut tout d’abord se rendre à Van Dinh par la route, poursuivre jusqu’à l’embarcadère de Doc Tin, duquel on embarque sur un bateau pour 1h30 de croisière sur la rivière Yen. Là, chapelles, sanctuaires de même que des grottes et autres curiosités géologiques qui défileront devant vous.

A noter : des agences touristiques proposent ce type d’excursion au départ d’Hanoi.

A ne pas faire : Entrer sur le territoire chinois si vous n’avez pas de visa multi entrées
Si vous séjournez à l’extrémité nord du Vietnam, et que vous souhaitez en profiter pour aller faire une excursion en Chine, vous devrez prendre quelques précautions préalables. Il faut impérativement que votre visa vous permette plusieurs entrées sur le territoire vietnamien, sinon vous serez bloqué de retour à la frontière.

Autre recommandation particulière : si vous souhaitez entrer en Chine par le poste de frontière de « la porte de l’Amitié de Dong Dang » (à 12 km de Lang Son, à extrémité sud-est du Vietnam), vous devrez faire une demande de visa d’entrée et de sortie spécifique. Cette demande peut être effectuée à Hanoi ou à Hô Chi Minh-Ville, auprès de la police de l’immigration ou par l’intermédiaire d’un agent de voyage.

Vie pratique
Ambassade de France au Vietnam
57, Tran Hung Dao
Hanoi
Tél. : 00 844 944 57 00
Fax. : 00 844 944 57 17
Site de l’Ambassade de France au Vietnam

Carte d’identité
Le Nord du Vietnam (ou Tonkin) se traduit par Bac Bô en vietnamien. Cette région, frontalière de la Chine et du Laos, renferme Hanoi, la capitale du Vietnam.
Nombre d’habitants : 3 057 000 à Hanoi
Superficie : 2.139 km² (Hanoi)
Densité : 6 437 hab. / km²
Villes principales : Hanoi, Sapa
Principales activités : agriculture, industrie