Croisière dans la Baie d’Halong

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Évenements- nouvelles

Croisière dans la Baie d’Halong: Croisière dans la Baie d’Along au Vietnam, cela pourra surprendre des personnes, cela m’a surpris moi-même, mais la Baie d’Halong a été LA déception de mon voyage au Vietnam.

Je pensais que ce serait l’une des découvertes qui m’aurait le plus émerveillée mais finalement cela a été une grosse désillusion.

Même si on avait lu les mises en garde dans le Lonely Planet, sur les différentes arnaques qu’il existait, l’extrême importance qu’il fallait accorder au choix de l’agence de voyage et le tourisme de masse qui dénaturait l’expérience, nous voulions quand même découvrir cette 8ème merveille du monde, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO !

J’ai été déçue par la baie d’Halong car ce que j’ai vécu et ressenti était loin de l’image et du fantasme de voyageuse que je m’en faisais, de sa découverte dans Indochine, quand j’étais petite, ou des photos magnifiques que l’on voit sur les brochures : de magnifiques jongues (bateaux à voiles traditionnels asiatiques) naviguant sur une eau vert émeraude entre les îlots calcaires, sous un beau ciel bleu, sans pollution, sans bateaux à moteur… ça c’est le cliché de la carte postale et des brochures des agences de voyage !

Croisière en Baie d’Halong : comment choisir une agence de voyage

Eviter les arnaques et les excursions en mode « tourisme de masse »

Le rêve commence déjà à s’effriter lorsqu’on se prend la tête sur l’organisation et le choix d’une agence de voyage.

Croisière à la Baie d’Halong

Avant d’être vraiment dans le concret pour se rendre à la Baie d’Halong, j’imaginais, comme nous l’avons fait pour chaque ville ou région, aller sur place et puis trouver au feeling ! En fait, il faut organiser son excursion depuis Hanoï où une pléthore d’agences de voyages proposent des croisières dans la Baie d’Halong.

Déjà à ce stade, il faut savoir comment trouver la bonne agence de voyage car la plupart ont pignon sur rue et les enseignes sont souvent dupliquées, les noms des agences plagiés. Donc vous pourrez rentrer dans une agence pensant que c’est celle que vous avez repéré sur internet ou sur un guide, en fait ce ne sera qu’une pâle copie, qui vous arnaquera peut-être sur la qualité de l’excursion…

Ensuite, c’est savoir et déterminer le circuit que l’on souhaite faire parmi l’offre abondante : avec ou sans nuit sur le bateau, combien de jours, quelles îles, grottes ou pas, quel parcours,…

Une fois que vous aurez fait plusieurs agences, que vous aurez consulté les différentes excursions proposées, comparé les prix, vous serez perdus, car au final tout se ressemble et personne ne se différencie. L’offre « tourisme de masse » sur des bateaux où on vous entasse à plus de 30 personnes ne nous a pas trop enchanté…

Notre choix : Une agence de francophone de tourisme responsible au Vietnam

Alors nous avons trouvé une agence de voyage francophone base à Hanoi, qui pratique le tourisme responsable. Les prix sont un peu plus élevés par rapport aux autres agences mais pas de beaucoup, et puis mieux vaut privilégier un tourisme alternatif, qui prend en compte les responsabilités écologiques, sociales et culturelles. Ils sont d’ailleurs plus spécialisés dans les circuits des montagnes du nord, autour de Sapa.

Nous avons choisi une formule « 3 jours Baie d’Along et Bai Tu Long », avec une nuit sur le bateau dans la Baie d’Ha Long et une nuit chez l’habitant sur l’île de Van Don dans la baie de Bai Tu Long.

L’organisation de l’excursion et de la croisière

Même si l’agence de voyage que nous avons choisie sortait du lot par rapport aux autres, qu’elle était alternative et plus humaine, l’organisation laissait à désirer…

Nous sommes partis d’Hanoï en mini-bus et avons parcouru plus de 3h de route. A mi-chemin l’arrêt inopiné dans un immense magasin de souvenirs, ne nous laisse pas indifférent… Le côté vache à lait, touriste = dollars = achat, nous agace un peu mais je peux comprendre, ils veulent faire profiter tout le monde, cet endroit est désertique, la population ne doit pas trop voir les retombées financières du tourisme dans ce coin perdu…

Arrivés à Ha Long, qui en passant ne ressemble à rien, il y a un énorme port et quelques hôtels en bord de route, nos 2 guides nous expliquent que nous ne pouvons pas partir en croisière car il y a une tempête qui arrive et que les bateaux ont interdiction de prendre la mer !

Croisière à la Baie d’Halong

STUPÉFACTION ! Ebahis, nous demandons aux guides pourquoi ils n’ont pas consulté la météo avant de partir d’Hanoï et éviter ainsi un trajet inutile d’une journée aller/retour ! Les filles nous répondent que la météo change très vite à Ha Long, que nous ne pouvons pas prendre le bateau le jour même, qu’il y a deux possibilités : retourner à Hanoï ou rester dormir dans l’un des hôtels du bord de route pour pouvoir peut-être prendre le bateau le lendemain…

Alors là je peux vous dire qu’on était tout déconfit, après cette mauvaise nouvelle, nous allons à un restaurant de touristes où la bouffe est vraiment pas terrible du tout, encore une chose qui ne me plaît pas du tout dans ces circuits organisés par les agences de voyages : ils vous emmènent dans des endroits où il y a tous les touristes et où la bouffe est 10 fois moins bonne que la cuisine de rue !

Bref, pendant le repas, le couple d’allemands qui venait aussi faire la croisière bouillonne de colère. Nous on se dit qu’on n’ira pas dormir à l’hôtel tout pourri ! On paye pour une nuit en bateau sur la Baie d’Ha Long et ils veulent nous faire dormir à l’hôtel tout pourri du bord de route d’Ha Long ! Même si ils nous remboursaient la différence, nous ne voulions pas de plan B, en plus ce n’était même pas sûr que nous pouvions partir le lendemain…

Mais nous étions dégoûtés d’avoir fait tout ce chemin pour finalement ne pas voir la Baie d’Ha Long ! Car nous n’aurions pas pu y retourner puisque nous avions prévu d’aller ensuite à Sapa, dans les montagnes du nord.

Finalement, les guides reviennent nous voir au milieu du repas et nous disent que nous pouvons partir en mer ! Nous étions soulagés et ravis et à aucun moment, j’ai pensé que cela pouvait être dangereux pour nos vies ! 1h avant on nous annonçait une tempête et puis après tout allait bien, les bateaux pouvaient prendre la mer !

Donc après avoir perdu beaucoup de temps, fait la queue pour embarquer sur le bateau, nous sommes finalement partis en mer ! Nous avons quitté ce parking de bateaux à moteurs à Ha Long qui démontre le flot immense de touristes qui doit se déverser chaque jour…

Contrairement aux autres agences qui louent les bateaux, nous avons pris le bateau de l’agence de voyage locale.

Pen notre guide, petit bout de chou de 1m40, une femme enfant de 19 ans, on lui en donne 14 seulement, a une petite voix d’enfant fluette, les yeux rieurs et une énergie débordante. Malgré son anglais et son accent approximatifs, elle arrive à communiquer avec toutes les nationalités.

Nous sommes moins de 10 personnes et ça c’est très agréable, une croisière intimiste avec un autre couple français et deux couples allemands.

Le bateau à moteur avance très lentement et nous mettons pas mal de temps à nous rapprocher des pains de sucre, l’heure est tardive, la lumière baisse déjà…

Nous faisons un premier arrêt pour faire un tour en kayak et aller voir une crique. Un petit passage entre l’eau et la roche sous le pain de sucre permet à des kayaks seulement de découvrir cet endroit secret. La vue est très belle mais nous repartons rapidement vers le bateau car la nuit est en train de tomber… Nous nous apercevons que l’effort est considérable et nous ramons vraiment (dans les deux sens du terme !), nous comprenons pourquoi quand nous voyons que le kayak est en train de prendre l’eau, mes chaussures sont trempées et je presse l’homme de donner des coups de pagaie encore plus forts car je n’ai pas envie de couler et devoir nager jusqu’au bateau !

Encore une fois, est-ce le hasard ou la malchance qui a décidé que nous aurions le kayak percé…? 😉

La météo grisâtre

Même si j’avais déjà lu que la Baie d’Ha Long est souvent brumeuse et que le ciel n’est pas souvent bleu, j’ai trouvé qu’avec le ciel gris, le temps bruineux, les pains de sucre ne se détachaient pas bien de l’eau, le tableau était moins joli et contrasté et la lumière assez faible. Selon moi, la météo et le soleil déterminent aussi beaucoup l’avis que l’on peut avoir sur une destination touristique. Mais bon on ne peut pas décider de la pluie et du beau temps !

De toute façon, la saison (décembre) ne devait pas être idyllique pour visiter le nord à cette période, il ne faisait pas super chaud et beau.

Une attraction très touristique et polluante

Le fait que la Baie d’Ha Long soit si touristique et que le système soit rôdé comme un parc d’attractions ne m’ont pas du tout plu, je n’aime pas beaucoup ce type de tourisme mais là j’étais au Vietnam et je voulais vraiment voir la Baie d’Ha Long ! Et encore que nous avons voyagé avec une agence de tourisme responsable, je n’imagine pas ce que cela aurait été avec une des nombreuses agences de Hanoï, où on voyage avec plus de 20 ou 40 personnes sur le bateau !

Même le village flottant de pêcheurs que nous sommes allés voir, c’était intéressant de voir ces maisons sur l’eau et leur mode de vie, mais cela faisait un peu intrusif. Je ne sais pas si les touristes viennent beaucoup les voir (nous étions les seuls), mais ça doit être énervant à force, d’être observés comme des animaux de cirque, mais j’imagine qu’ils reçoivent une contribution en échange, puisque ce sont deux femmes du village qui sont venues nous chercher en barque pour nous faire faire le tour du proprio.

Le port d’Ha Long abrite des centaines de bateaux à moteur, il n’est pas rare d’en croiser sur la Baie. Je me dis que la pollution engendrée par tous ces bateaux et celle des touristes qui doivent jeter des ordures, n’aide pas du tout à préserver un site exceptionnel comme celui là…

D’ailleurs quand on a fait du kayak, on voit l’eau huileuse à la surface, à cause de tous ces bateaux…

La désillusion autour du mythe devenu un gros business

Au final toutes ces raisons ont fait que le rêve et l’illusion féériques de découvrir la Baie d’Ha Long, se sont transformés en désillusion et m’ont plutôt mis face à une réalité beaucoup moins idéaliste et enchanteresse…

C’est un combiné de facteurs qui m’ont déçue, sans parler de l’imaginaire qui m’avait poussé à imaginer des pains de sucre assez approchés, créant des dédales labyrinthiques, donnant sur des petites criques, des coins paradisiaques avec des plages de rêve. Je m’imaginais un cocon plus mystérieux, après je suis consciente que la baie est immense et que nous n’avons aperçu qu’une infime partie… Je pense que c’est frustrant de ne voir que les coins où tout le monde va alors que la baie est si immense ! Finalement on ne s’éloigne pas beaucoup de Ha Long et on reste dans les coins où tout le monde va, même si on a pas été trop collé par d’autres bateaux. Mais l’escapade dans la Baie d’Along dure à peine une demi-journée et une nuit, le temps de sortir du port et d’y revenir est assez long…

Et puis tout ce business autour d’une merveille de la nature, à des prix vraiment pas justifiés, surtout quand on connaît le coût de la vie au Vietnam, en plus de la pollution qu’il génère  ne me donnent pas du tout envie de dire aux gens : allez-y c’est super !

Si c’était à refaire, je ne le referai sûrement pas, et si je pouvais vous conseiller je vous dirai d’aller plutôt faire un tour à la Baie de Bai Tu Long, nettement moins touristique, ce que nous avons fait après notre croisière dans la Baie d’Ha Long.

Je regrettais de ne pas avoir vu la « Baie d’Ha Long terrestre », Ninh Binh située plus au sud, mais peut-être était-ce le même cirque touristique…

J’espère que le gouvernement vietnamien prendra conscience de l’importance de la protection de l’environnement et pas seulement à la Baie d’Ha Long mais dans tout le Vietnam, des montagnes du nord à l’île de Phu Quoc au sud, les déchets et la pollution sont partout…

Croisière en Baie d’Halong

Et j’espère aussi que les touristes changeront les choses car c’est eux qui font tourner toutes ces agences et ces tour operator, en choisissant des agences de tourisme responsables.

La légende de la Baie d’Ha Long

Et puis parce-que j’ai envie de finir sur une note positive, je vous raconte la légende de la Baie d’Ha Long pour ceux et celles qui ne la connaissent pas.

Orthographié Along en français et Hạ Long en vietnamien, qui signifie « descente du dragon ». En effet, la légende raconte que le paysage exceptionnel de cette baie est dû au dragon, être merveilleux et bénéfique au Viêt Nam, qui serait descendu dans la mer pour domestiquer les courants marins. Se débattant, il aurait ainsi entaillé la montagne avec sa queue. Et comme le niveau de l’eau serait monté, seuls les sommets les plus élevés auraient émergé.

J’ai aussi trouvé une autre version. Selon une légende, la baie aurait été habitée par un dragon. Envoyée par l’Empereur de jade, afin d’aider les Viets à combattre des envahisseurs, cette étrange créature aurait craché des milliers de perles, qui, une fois dans la mer, se seraient transformées en îles. Lorsque les bateaux ennemis arrivèrent, leur coques se fracassèrent contre ces roches abruptes. Une fois la victoire acquise, le dragon élit domicile dans la baie. Les noms des sites et des paysages se réfèrent d’ailleurs à cette histoire : Ha Long (le lieu où le dragon descend), Bái Tu Long (les petits dragons se prosternent devant leur mère), Long Vi (la queue du dragon).

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
https://jonquescatba.com/croisiere-dans-la-baie-dhalong">
Twitter

Tags: , , , , , , ,

Trackback from your site.

Jonque de croisière Cat Ba & Halong

Croisière & séjour balnéaire sur l'île Cat Ba - baie d'Halong en Jonque privée Croisiere en baie Lan Ha, Cat Ba et Halong hord de sentier battus.

Leave a comment