Les maisons anciennes de l’îlot de Tân Lôc Can Tho

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Évenements- nouvelles

Les maisons anciennes de l’îlot de Tân Lôc Can Tho: La ville de Cân Tho était renommée autrefois pour ses propriétaires fonciers et ses maisons anciennes. Peu savent que dans un lieu éloigné de l’arrondissement de Thôt Nôt, sur l’îlot de Tân Lôc, existe encore une dizaine de vieilles bâtisses à l’architecture des plus originales.

L’îlot de Tân Lôc se situe à plus de 40 km du centre-ville de Cân Tho (delta du Mékong). Une traversée en bac de 15 minutes permet d’y accéder. Sur cet îlot de la rivière Hâu (un des bras du fleuve Mékong), des gens y vivent depuis des centaines d’années.

Selon le Gia Dinh Thành Thông Chi, livre de monographie en hán (écriture chinoise) et hán nôm (alphabet vietnamien inspiré du chinois) de Trinh Hoài Duc (1765-1825), l’îlot de Tân Lôc était appelé Sa Châu ou l’îlot Cat, et relevait du village de Tân Lôc, canton de Vinh Trung (district de Vinh An, province de Vinh Thanh).

En 1816, 15e année du règne du roi Gia Long (1762-1820), le village de Tân Lôc a été renommé village de Tân Lôc Dông.

Beaucoup de riches propriétaires terriens

Bénéficiant de conditions climatiques agréables et d’une bonne situation, l’îlot de Tân Lôc a été choisi par de nombreux riches, notamment des officiels des l’administration coloniale française et des propriétaires terriens du Sud (bá hô, hôi dông, diên chu) pour construire des villas, dont beaucoup sont encore debout. Parmi lesquelles, la maison de Nguyên Van Hoà, chef des veilleurs de nuit du village de Tân My, a été construite en 1941. Après sa mort, son fils Nguyên Van Thi en a hérité.

Sur l’îlot de Tân Lôc subsistent une dizaine de maisons anciennes au style original.

De 300 m² de superficie, cet ouvrage dénote une architecture typiquement orientale. Son armature est en bois, son mur en brique et sa toiture couverte de tuiles. Son arbalétrier est gravé de figures de dragons. La maison possède six rangs de colonnes (de huit colonnes chacun avec le périmètre de 50 à 80 cm). Point particulier : les colonnes, arbalétriers et autres détails sont fixés par des loquets, cliquets et crochets en bois. Aucun clou n’a été utilisé.

À côté, les visiteurs peuvent aussi admirer la maison de Nguyên Van Ti, l’un des plus riches propriétaires terriens de l’îlot de Tân Lôc d’autrefois. Cette maison de 100 ans est préservée par Mme Nguyên Ngoc Lên, une de ses petites-filles âgée de près de 80 ans. Sous la domination française, elle s’étendait sur 240 m². Notamment, on y trouve de nombreux objets anciens, dont un van ngua gô do (lit de planches en bois précieux) de 20 cm d’épaisseur, de 2,2 m de large et 3,2 m de long.

Préserver ce patrimoine

L’îlot de Tân Lôc est connu aussi pour la maison de Trân Ngoc Tanh, chef du village de Tân Lôc Dông, construite en 1913 et mélange entre l’architecture française et celle du Sud. Ce bâtiment de 510 m² dispose de cinq travées et trois appentis. «Les travaux de construction ont duré six ans et ont été pris en charge par des ouvriers du Nord. Son armature est en bois précieux. À côté d’elle, on a installé un entrepôt de riz surélevé pour se prémunir des inondations», fait savoir Trân Thi Ngoc Vân, 52 ans, héritière.

Une des maisons anciennes sur l’îlot de Tân Lôc ont du cachet

La plus célèbre maison ancienne de l’îlot appartient à Trân Thiên Thoai, un des membres du Conseil colonial du Sud sous l’époque coloniale française, le plus riche de cet îlot. Elle a été construite en 1935 sur un hectare. De style «Dông Tây hôi ngô» (Est et Ouest se mélangent), cette maison est de forme carrée. Ses murs sont en brique, sa façade suit l’architecture à la française et ses colonnes sont gravées de motifs raffinés. Il y a un espace libre entre la travée centrale et celle de la cuisine pour une meilleure ventilation. «M. Thoai a versé 7.000 dôngs Dông Duong (Indochine), une grosse somme à l’époque pour construire cet ouvrage», confie Trân Bá Thê, son 6e fils.

Actuellement, les habitants de l’îlot de Tân Lôc vivent de l’élevage des poissons tra (pangasius) pour l’exportation. Même s’ils souhaitent préserver la dizaine de maisons anciennes, les fonds manquent et certaines sont déjà gravement dégradées. Les autorités locales doivent prendre des mesures pour résoudre cette situation. Par ses valeurs historiques et architecturales, ce patrimoine bâti pourrait devenir un atout de taille pour développer le tourisme sur l’îlot.

Tags: , ,

Trackback from your site.

Jonque de croisière Cat Ba & Halong

Croisière & séjour balnéaire sur l'île Cat Ba - baie d'Halong en Jonque privée Croisiere en baie Lan Ha, Cat Ba et Halong hord de sentier battus.

Leave a comment