Visite Côn Son Kiêp Bac de la province de Hai Duong

Written by Jonque de croisière Cat Ba & Halong on . Posted in Évenements- nouvelles

Visite Côn Son Kiêp Bac de la province de Hai Duong: Situés dans la province de Hai Duong (Nord), Côn Son et Kiêp Bac sont deux sites historiques renommés au Vietnam. Ce complexe de vestiges a été reconnu en 1962 au patrimoine national et en 1994 au patrimoine national particulièrement important.

À 70 km de Hanoi environ, Côn Son – Kiêp Bac se trouve dans le district de Chi Linh province de Hai Duong. Après près de deux heures en bus au départ de Hanoi, les visiteurs atteignent ce complexe de vestiges historiques connu dans tout le pays. Les deux sites comptent parmi les destinations les plus attrayantes du Nord. Des monts, des rivières, d’anciens ouvrages de belle qualité, des légendes sur les grands hommes du pays, telles sont les trésors, matériels et immatériels, renfermés par les deux sites.

Côn Son – Kiêp Bac est une région historique. Les exploits militaires du pays contre les envahisseurs étrangers y retentissent encore. À l’image de la victoire, à trois reprises, du roi et des habitants de la dynastie des Trân (1225-1400) face aux envahisseurs Yuan-Mongols au XIIIe siècle, ou encore la résistance durant dix ans des troupes de Lê Loi contre les envahisseurs Ming (Chine) au XVe siècle. Après laquelle, le héros national Lê Loi est devenu empereur du Dai Viêt (1428–1433), fondateur de la dynastie des Lê postérieurs (1428–1524).

La région est également empreinte des récits des exploits de deux héros nationaux : Trân Hung Dao et Nguyên Trai. Trân Hung Dao (1228-1300), dont le nom de naissance est Trân Quôc Tuân, est un général vietnamien de la dynastie des Trân. En 1288, la flotte d’invasion des Yuan-Mongols a été détruite par son armée au cours d’une bataille sur la rivière de Bach Dang. Cette dernière s’écoule du chef-lieu de Quang Yên (province de Quang Ninh) au district de Thuy Nguyên (ville portuaire de Hai Phong).

Un des trois centres de la secte zen Truc Lâm

Nguyên Trai (1380-1442), pour sa part, est originaire du village de Chi Ngai, district de Phuong Son (actuellement district de Chi Linh, province de Hai Duong). Cet homme a suivi l’appel de Lê Loi et participé à la résistance face aux envahisseurs Ming. Nguyên Trai est aussi un homme de lettres ayant contribué au développement de la littérature vietnamienne. Il figure parmi les 14 premiers héros nationaux du pays et est un lettré mondialement reconnu.

Le complexe Côn Son – Kiêp Bac se divise en deux zones. La première, Côn Son, est caractérisée par deux monts voisins : Ky Lân et Ngu Nhac. Trois lignes culturelles, bouddhisme, confucianisme et taoïsme y co-existent et se sont développées ensemble durant des siècles. Elles ont laissé des traces sur chaque ouvrage, chaque motif de décoration, notamment sur les stèles en pierre et autres statues. En 1304, le bonze Phap Loa construit une petite pagode baptisée Ky Lân au pied du mont Côn Son. En 1329, cette pagode est élargie. Dirigée par le bonze Huyên Quang, elle est renommée Côn Son Thiên Tu Phuc Tuou (aussi appelée pagode Hun).

La pagode Côn Son constitue l’un des trois centres de la secte zen Truc Lâm, fondée par le roi Trân Nhân Tông au XIIIe siècle. Les deux autres sont Yên Tu (ville de Uông Bi, province de Quang Ninh au Nord) et Quynh Lâm (district de Dông Triêu, province de Quang Ninh).

À côté de cette pagode, les visiteurs peuvent découvrir le puits Ngoc, sur le versant du mont Ky Lân, ou encore l’échiquier féerique, un bloc de pierre assez large au sommet du mont Côn Son à 200 m d’altitude. Sans oublier un autre bloc de pierre que les habitants appellent Thach Bàn, à côté du ruisseau de Côn Son.

Un lieu de préparation des soldats

À 5 km, la seconde zone abrite le temple Kiêp Bac. Construit sur le mont Tran Rông, il offre une vue imprenable sur la rivière Luc Dâu. Au XIIIe siècle, le général Trân Hung Dao choisit le site pour y établir sa base militaire, garder les aliments et exercer les soldats afin de les préparer à la bataille contre les envahisseurs Yuan-Mongols. Au XIVe siècle, les habitants y construisent un temple dédié à ce héros national.

Les vestiges Côn Son – Kiêp Bac se trouvent à côté de la cordillère de Phuong Hoàng et du mont Rùa. Ainsi, la région regroupe trois éléments : tu linh (quatre animaux fabuleux que sont dragon, licorne, tortue et phénix), ngu nhac (cinq monts) et luc dâu giang (lieu de croisement de six rivières).

Situés dans la province de Hai Duong (Nord), Côn Son et Kiêp Bac sont deux sites historiques renommés au Vietnam. Ce complexe de vestiges a été reconnu en 1962 au patrimoine national et en 1994 au patrimoine national particulièrement important.

À 70 km de Hanoi environ, Côn Son – Kiêp Bac se trouve dans le district de Chi Linh province de Hai Duong. Après près de deux heures en bus au départ de Hanoi, les visiteurs atteignent ce complexe de vestiges historiques connu dans tout le pays. Les deux sites comptent parmi les destinations les plus attrayantes du Nord. Des monts, des rivières, d’anciens ouvrages de belle qualité, des légendes sur les grands hommes du pays, telles sont les trésors, matériels et immatériels, renfermés par les deux sites.

Fête annuelle dans la pagode Côn Son

Côn Son – Kiêp Bac est une région historique. Les exploits militaires du pays contre les envahisseurs étrangers y retentissent encore. À l’image de la victoire, à trois reprises, du roi et des habitants de la dynastie des Trân (1225-1400) face aux envahisseurs Yuan-Mongols au XIIIe siècle, ou encore la résistance durant dix ans des troupes de Lê Loi contre les envahisseurs Ming (Chine) au XVe siècle. Après laquelle, le héros national Lê Loi est devenu empereur du Dai Viêt (1428–1433), fondateur de la dynastie des Lê postérieurs (1428–1524).

La région est également empreinte des récits des exploits de deux héros nationaux : Trân Hung Dao et Nguyên Trai. Trân Hung Dao (1228-1300), dont le nom de naissance est Trân Quôc Tuân, est un général vietnamien de la dynastie des Trân. En 1288, la flotte d’invasion des Yuan-Mongols a été détruite par son armée au cours d’une bataille sur la rivière de Bach Dang. Cette dernière s’écoule du chef-lieu de Quang Yên (province de Quang Ninh) au district de Thuy Nguyên (ville portuaire de Hai Phong).

Un des trois centres de la secte zen Truc Lâm

Nguyên Trai (1380-1442), pour sa part, est originaire du village de Chi Ngai, district de Phuong Son (actuellement district de Chi Linh, province de Hai Duong). Cet homme a suivi l’appel de Lê Loi et participé à la résistance face aux envahisseurs Ming. Nguyên Trai est aussi un homme de lettres ayant contribué au développement de la littérature vietnamienne. Il figure parmi les 14 premiers héros nationaux du pays et est un lettré mondialement reconnu.

Le complexe Côn Son – Kiêp Bac se divise en deux zones. La première, Côn Son, est caractérisée par deux monts voisins : Ky Lân et Ngu Nhac. Trois lignes culturelles, bouddhisme, confucianisme et taoïsme y co-existent et se sont développées ensemble durant des siècles. Elles ont laissé des traces sur chaque ouvrage, chaque motif de décoration, notamment sur les stèles en pierre et autres statues. En 1304, le bonze Phap Loa construit une petite pagode baptisée Ky Lân au pied du mont Côn Son. En 1329, cette pagode est élargie. Dirigée par le bonze Huyên Quang, elle est renommée Côn Son Thiên Tu Phuc Tuou (aussi appelée pagode Hun).

La pagode Côn Son constitue l’un des trois centres de la secte zen Truc Lâm, fondée par le roi Trân Nhân Tông au XIIIe siècle. Les deux autres sont Yên Tu (ville de Uông Bi, province de Quang Ninh au Nord) et Quynh Lâm (district de Dông Triêu, province de Quang Ninh).

À côté de cette pagode, les visiteurs peuvent découvrir le puits Ngoc, sur le versant du mont Ky Lân, ou encore l’échiquier féerique, un bloc de pierre assez large au sommet du mont Côn Son à 200 m d’altitude. Sans oublier un autre bloc de pierre que les habitants appellent Thach Bàn, à côté du ruisseau de Côn Son.

Un lieu de préparation des soldats

À 5 km, la seconde zone abrite le temple Kiêp Bac. Construit sur le mont Tran Rông, il offre une vue imprenable sur la rivière Luc Dâu. Au XIIIe siècle, le général Trân Hung Dao choisit le site pour y établir sa base militaire, garder les aliments et exercer les soldats afin de les préparer à la bataille contre les envahisseurs Yuan-Mongols. Au XIVe siècle, les habitants y construisent un temple dédié à ce héros national.

Les vestiges Côn Son – Kiêp Bac se trouvent à côté de la cordillère de Phuong Hoàng et du mont Rùa. Ainsi, la région regroupe trois éléments : tu linh (quatre animaux fabuleux que sont dragon, licorne, tortue et phénix), ngu nhac (cinq monts) et luc dâu giang (lieu de croisement de six rivières).

Tags: , , , , , , , ,

Trackback from your site.

Jonque de croisière Cat Ba & Halong

Croisière & séjour balnéaire sur l'île Cat Ba - baie d'Halong en Jonque privée Croisiere en baie Lan Ha, Cat Ba et Halong hord de sentier battus.

Leave a comment